3 prières envoyées par les chrétiens syriens

Les médias en parlent moins maintenant. Beaucoup de Syriens vivent toujours sous la guerre. Sur place nous continuons à soutenir les chrétiens. Ils nous ont envoyé leurs sujets de prière. Tenons-nous à leurs côtés.

1/ Prière pour ceux qui distribuent les colis dans les églises

La situation économique du pays est désastreuse, les gens n’ont pas de travail, et les prix sont exorbitants. Depuis 6 ans, nous aidons 15 000 familles en Syrie, parfois plus, au travers d’églises locales. Dans les églises, les volontaires subissent parfois de très fortes tensions, en particulier ceux qui s’occupent des distributions de vivres. Ils savent qu’ils ne peuvent aider qu’un nombre limité de personnes, ils sont bien conscients aussi que les besoins sont beaucoup plus grands qu’ils ne peuvent en satisfaire. Dirent « non » n’est pas facile quand un volontaire se trouve devant une maman qui pleure de détresse.

2/ Prière pour les responsables d’église peu nombreux et très sollicités

Bien que la plupart des pasteurs et des prêtres soient restés en Syrie, les églises manquent de responsables. « Beaucoup de gens capables ont quitté le pays, c’étaient des responsables de jeunesse ou d’autres qui étaient très actifs auprès des enfants. Nous avons besoin de responsables matures, mais il faut du temps pour grandir en maturité. Actuellement, beaucoup de gens sont poussés à occuper des rôles pour lesquels ils ne sont pas formés » nous raconte l’un de nos collaborateurs.

3/ Prière pour les jeunes qui ont grandi sous les bombes

« Le pays est en train de perdre tout un groupe d’âge. Il y a dans mon église, des enfants qui pensent qu’à quitter le pays » dit un pasteur de Damas. « Le sentiment général parmi eux, c’est qu’ils n’ont pas d’avenir. Même si la guerre cessait maintenant, ils disent qu’il faudrait dix ou vingt ans pour restaurer tout ce que la guerre a détruit. Ils voient qu’il n’y a pas de travail, que leurs parents ont perdu le leur, le gouvernement n’embauche aucun nouvel employé, et le pays est endetté. Le meilleur salaire qu’ils puissent espérer ne suffit même pas à acheter des vêtements. Ils fuguent et quittent le pays. Leurs parents essaient de les envoyer à l’étranger, et paient pour les faire partir. La Syrie va connaître une faille dans la pyramide des âges. »

Participez à la soirée de prière du 13 mai !

Samedi prochain, vivez l’unité en direct avec les chrétiens de Syrie dans une église près de chez vous. Découvrez ce que vivent au quotidien les chrétiens de cette ville dont les médias ne parlent presque plus. Participez à un grand moment de prière à Rennes et dans 70 autres villes. Le pasteur évangélique arménien Harout sera avec nous en direct depuis son église à Alep.

En savoir plus